Sensual Moment…

Dans ce type d’iconographie, la demoiselle n’est plus entraînée dans une danse, mais dans un échange sensuel, qui s’érotisera toujours plus avec le temps. Ce que je perds en termes d’élocution poétique, en intensité dramatique, je le gagne toutefois en intimité…

Malgré la sensualité de l’image ci-dessus, je n’oublie pas la morale: on rappelle toujours le caractère éphémère de la vie, de la fière beauté de la femme. Son corps, son visage, sa chevelure, sa poitrine deviendront un jour pâture pour les vers…

Ce thème a franchi les frontières de la poésie…

« La plus grande joie d’une femme, dont elle peut tirer les conséquences sensuelles les plus profondes, c’est la certitude que lui donne un homme de sa virilité morale ».

                                                                                  Pierre Drieu La Rochelle

 

« De ma main gauche, j’esquisse un geste d’apaisement, je dénonce toutes sortes de vanités, toutefois, cela me semble pas être le cas dans toutes les œuvres »

                                                                                                              Tony X

Je me contente d »illustrer de façon onirique le trépas d’une relation en son sommeil. J’aime la révélation  d’un homme et d’une femme représentés sur un drap blanc…Où l’on devine des portions de visages humains, la jeune femme n’est pas dénudée, à genoux, elle enlace l’inconnu de ses bras Frêles…

Ma main tient la tête de cette jeune femme contre ma poitrine, l’autre est posé sur une de ses épaules. La scène suggère la mélancolie plutôt que la peur ou l’agressivité…

thVFPYFC5O

On dépasse le cadre allégorique du thème finalement…La scène pourrait être directement inspirée de la vie de tous les jours, rompre sa relation…

 

                                   Madame X…

En lui envoyant une pensée

Au temps où vous m’aimiez (bien sûr ?),
Vous m’envoyâtes, fraîche éclose,
Une chère petite rose,
Frais emblème, message pur.

Elle disait en son langage
Les  » serments du premier amour « ,
Votre cœur à moi pour toujours
Et toutes les choses d’usage.

Trois ans sont passés. Nous voilà !
Mais moi j’ai gardé la mémoire
De votre rose, et c’est ma gloire
De penser encore à cela.

Hélas ! si j’ai la souvenance,
Je n’ai plus la fleur, ni le cœur !
Elle est aux quatre vents, la fleur.
Le cœur ? mais, voici que j’y pense,

Fut-il mien jamais ? entre nous ?
Moi, le mien bat toujours de même,
Il est toujours simple. Un emblème
A mon tour. Dites, voulez-vous

Que, tout pesé, je vous envoie,
Triste sélam, mais c’est ainsi,
Cette pauvre négresse-ci ?
Elle n’est pas couleur de joie,

Mais elle est couleur de mon cœur ;
Je l’ai cueillie à quelque fente
Du pavé captif que j’arpente
En ce lieu de juste douleur.

A-t-elle besoin d’autres preuves ?
Acceptez-la pour le plaisir.
J’ai tant fait que de la cueillir,
Et c’est presque une fleur-des-veuves.

                                                       Paul VERLAINE   (1844-1896)

Advertisements

3 réflexions sur “Sensual Moment…

  1. Bon Soir, très cher Tony 😊 J’ai plongé tête la première dans son magnifique article … Sensual Moment … un titre, prometteur, loin de me laisser de glace … un bel article, vraiment …. avec un grand éclat de rire, qui m’a prise par surprise, tant je ne l’attendais pas là 😉 …. devine ? ? ? …..

     » … Son corps, son visage, sa chevelure, sa poitrine deviendront un jour pâture pour les vers…  »

    Merci à Toi et bisous doux 😘 en te souhaitant une excellente soirée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s