Brooklyn, Matin agité…

« Don Corleone, « le Parrain », un des chefs les plus redoutés de la Mafia refusait l’idée de tirer profit de la drogue. Dès lors, il devient l’homme à abattre pour ses rivaux »… Ce matin la, j’avais des difficultés à mettre mes idées au clair dans ma pauvre tête. En effet après avoir siroté quelques verres d’un…

Advertisements

Brooklyn, Dimanche 11h00

                               Je précise ceci est une pure fiction !        « Un vrai coup de poignard » Le beau brun arriva sur un 1340HD, plus fier que s’il tenait un « bar Tabac »… La fille à la moto sortit promptement et lui sauta au coup, un long baiser s’en suivit et j’étais abasourdi…Je venais de prendre un sérieux coup…

Brooklyn…Ailleurs

                « A minuit, n’importe quoi déteint sur n’importe quoi. Ce doux naufrage, cet envoûtement qui est l’effet de la nuit, sont nécessaires à notre existence ; oui, nous avons besoin de cette parenthèse enchantée, d’un ciel clandestin, de cette poussière des scintillements et des constellations ». Vladimir Jankélévitch Il faut toujours se méfier de la fille…

Brooklyn,…sous la Pluie.

 La fille à la moto arriva sur sa machine assourdissante, mon café posé sur le coin de la table faillit bien tomber « sous le tremblement terre ». Pour la première fois, je me surpris à la maudire intérieurement. Me levant pour aller voir jusqu’à la fenêtre, que j’entrouvris subtilement façon « Fenêtre sur cour » comme quand Stewart espionnait pendant sa…

« Brooklyn, quand J’écris… »

Le matin, derrière ma fenêtre je la regarde bouger…Elle l’ignore, dans un vrombissement elle démarre sa moto, brisant ainsi le silence, je couche mes premiers mots… Le silence est un message de l’ombre de : Amina Saïd le silence est un message de l’ombre qui ne franchit aucun seuil et se nourrit de la lumière et de son…

Expression indirecte…

« Sous le voile de la représentation une intériorité cachée, agissant au secret des choses ».                                                                                                      Tony X Comment lui dire… Une nouvelle fois, la même image : derrière la conscience, derrière son dos… Comme si la conscience jouait sa partition sur le plateau de la scène, mais en étant menée par une voix qui vient à…

Perception…

La poésie semble donc chercher son lieu, son origine… « Toujours répétée, jamais assouvie, elle rêve, ce rêve encore et encore… » Tony X Plaisir de répéter mes gestes dans une sensualité évocatrice, jeu par lequel je me console d’une absence, la maîtrise… Je la transforme en présence dont je suis libre d’évoquer ou de faire disparaître d’un revers de…